Retour au blog

Le libertinage, s’échanger pour mieux s’aimer

Swingr - Le libertinage, s’échanger pour mieux s’aimer

Alors que le libertinage est de moins en moins tabou, la France compte près de 250 clubs actifs. Le libertinage est ainsi de plus en plus en ancré dans les moeurs. Les libertins aujourd’hui ne ressemblent pas à ce que l’on peut voir dans les romans de Sade ou dans un clip de Mylène Farmer. D’après des études diverses réalisées dans les lieux libertins et sur les sites de rencontres comme Swingr.fr, près de 400 000 français ont adopté le libertinage. C’est une pratique de plus en plus courante qui permet de pimenter la sexualité des couples et d’offrir de nouvelles possibilités. Parmi les exemples que nous pouvons avoir, Christelle et André, un couple qui dure depuis 32 ans et qui a adopté le libertinage par curiosité. Ils avaient envie de quelque chose d’autre. « Nous voulions pimenter notre sexualité et avons commencé le libertinage il y a dix ans dans des soirées privées ou encore des clubs libertins » indique André. Le couple raconte que leur première expérience s’est faite pour l’anniversaire de madame. Depuis, ils sont devenus des adeptes de ce type de pratiques. Ils vont au Cap d’Agde l’été et font régulièrement des rencontres sur les sites de rencontres libertins. A la recherche de couples et d’hommes seuls, ce couple ne veut pas de femmes seules pour la simple et bonnes raisons que madame est « très jalouse ». Elle ne « supporte pas de voir André avec d’autres femmes ». Le plaisir reste partagé et monsieur a lui aussi droit à ses moments de plaisirs avec des femmes lors de rencontres avec des couples. La dynamique est différente. L’échangisme compte de plus en plus d’adeptes pour la simple et bonne raison que des couples recherchent une sexualité différente, une façon d’augmenter leur libido qu’ils pourraient avoir perdu au fil des années. Plusieurs couples se lancent dans ce type d’aventures à la quarantaine. Ils sont amoureux et ont simplement envie d’éviter les frustrations sexuelles et la routine. Le libertinage est alors vu comme une façon de faire durer les relations. Les relations sont diverses et variées, du mélangisme au côte-à-côtisme, en passant par le candaulisme, les pratiques se mélangent en fonction des goûts et de l’expérience des uns et des autres. Si le milieu est parfois encore tabou, le nombre d’adeptes n’a de cesse d’augmenter.